recrutement Bamako

PRÊT DE SALARIÉ

Vous voulez
– Assurer à vos salariés un maintien de salaire pendant une période difficile,
-Embaucher rapidement pour un besoin ponctuel à coût maîtrisé.

Après votre inscription, contactez nous pour préciser votre demande et nous pourrons :
• Répondre à vos interrogations sur la règlementation
• Rechercher les solutions adaptées en respectant la plus grande confidentialité
• Etablir pour vous les conventions inter-entreprises et les avenants aux contrats de travail

AVANTAGES POUR L’EMPLOYEUR

Prêteur

  • Pallier à une baisse d’activité temporaire
  • Alléger votre trésorerie
  • Pérenniser vos contrats de travail

Emprunteur

  • Trouver immédiatement du personnel qualifié
  • Payer les salaires à prix coûtant
  • Participer au maintien de l’emploi en CDI

AVANTAGES POUR LE SALARIE

  • Peut accepter ou refuser son détachement sans risque de sanction
  • Bénéficie d’une période probatoire à l’adaptation au poste de détachement
  • Protège son statut, son ancienneté, ses acquis
  • Evite des périodes de chômage partiel, voire une suppression de poste
  • Découvre un autre environnement, et complète ses compétences
  • Bénéficie de tous les avantages des autres salariés de l’entreprise d’accueil
  • Est sûr, au terme de sa mission, de son retour à son poste

 

  • NOS ATOUTS:
  •    Une équipe de professionnels de la paye et de la gestion
    • Un fichier d’entreprises important facilitant la recherche et la mise en relation
    • La rédaction des conventions entre les entreprises et des avenants aux contrats de travail dans le strict respect de la règlementation
    • Un rapport direct garantissant la confidentialité de vos démarches
    Un tarif maîtrisé, clair et lisible pour les utilisateurs

1. L’anonymat de nos utilisateurs

(entreprises prêteuses, entreprises hôtes et salariés) est-il préservé ?
Oui, l’anonymat de nos utilisateurs est une de nos préoccupations majeures. Ainsi, les profils de salariés mis en ligne sont anonymes et ne mentionnent ni le nom du salarié concerné ni celui de son employeur (sauf si ce dernier en exprime la demande).
Par ailleurs, lors des échanges réalisés via la messagerie interne, les interlocuteurs sont identifiés uniquement par leur numéro d’abonné et en aucun cas par leur nom/raison sociale.
Le nom de l’entreprise hôte est communiqué uniquement lorsque celle-ci adresse sur le site une offre de mission à une entreprise prêteuse. Le nom de l’entreprise prêteuse et celui de son salarié ne sont communiqués quant à eux que lorsque l’entreprise prêteuse accepte une offre de mission.
Bien évidemment, nos utilisateurs sont libres d’échanger leur identité quand ils le souhaitent via la messagerie interne.

2. Quelles sont les déclarations à effectuer dans le cadre d’un prêt de main-d’œuvre ?

Le prêt de main-d’œuvre doit simplement être formalisé par une convention de mise à disposition entre l’entreprise prêteuse et l’entreprise hôte et par un avenant au contrat de travail du salarié concerné.

Si deux entreprises se prêtent plusieurs salariés simultanément, chaque prêt de salarié doit donner lieu à la signature d’une convention et d’un avenant.

Il n’y a pas lieu d’effectuer une déclaration à l’URSSAF, ni à l’Inspection du travail.

3. Quelle communication doit être faite aux instances représentatives du personnel lors d’un prêt de salarié ?

Selon la loi, le comité d’entreprise ou, à défaut, les délégués du personnel de l’entreprise prêteuse sont consultés préalablement à la mise en œuvre du prêt et informés des différentes conventions signées. Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) est également informé lorsque le poste occupé dans l’entreprise hôte par le salarié mis à disposition figure sur la liste de ceux présentant des risques particuliers pour la santé ou la sécurité des salariés (mentionnée au second alinéa de l’article L.4154-2 du Code du travail).

Le comité d’entreprise et le CHSCT ou, à défaut, les délégués du personnel de l’entreprise hôte sont informés et consultés préalablement à l’accueil de salariés mis à la disposition de celle-ci dans le cadre de prêts de main-d’œuvre.

En pratique, une consultation cadre des instances représentatives du personnel suivie d’une information en fin d’année sur les différentes conventions signées peuvent être réalisées.

Les entreprises dont l’effectif est inférieur à 11 salariés et qui sont donc dépourvues d’instance représentative du personnel, ne sont, par définition, pas visées par cette obligation de communication.